WCA2020
English Arabic Chinese (Simplified) French German Spanish

Speak up and team up for making anaesthesia care safe for all for World Patient Safety Day 2019

world patient safety dayAs of 2019, the 17th September has been designated as the World Patient Safety Day by the World Health Organization (WHO). On this day WHO will launch a global campaign to create awareness of patient safety and urge people to show their commitment for making healthcare safer. The aim is to raise global awareness about patient safety.


The World Federation of Societies of Anaesthesiologists (WFSA) is the largest representative body and foremost alliance of anaesthesiologists around the world and is therefore in a unique position to make a difference.

One of its key areas of work is enhancing anaesthesia safety and quality of practice globally. It has an official liaison with WHO in working towards this goal. In 2018 WHO-WFSA collaborated and published the International Standards for Safe Practice of Anaesthesia.

Alongside advocacy, the WFSA also works towards this goal through its several other programmes such as SAFE Courses, SAFE-T campaign, sub-specialty Fellowship training and publishing free-to-access educational materials such as the peer-reviewed journal Updates in Anaesthesia, and Anaesthesia Tutorials of the Week.

Although anaesthesia safety has shown an improvement over the last decade there is still a significant global disparity. Anaesthesia related mortality is still much higher in low and middle-income countries (LMIC) compared to high-income countries

Reduction in LMIC mortality rates requires a concentrated effort on part of the global anaesthesia community. In many countries, particularly in parts of Africa and Asia, surgical and anaesthesia services are underdeveloped and pose a significant risk to patients. Problems that LMIC face include shortage, maldistribution, and migration of anaesthesia workforce, shortage of equipment and essential medications, inadequate physical infrastructure, as well as governance issues.

We need to emphasize the role of safe anaesthesia in health system planning in these countries in particular, in order to move towards global improvement of access to surgical care. We also need to focus on research into resource gaps in LMIC without which it will be difficult to bring about change.

The information on structural and process factors that contribute to unsafe care is mostly derived from high-income countries. Even in these countries, there are inequities in access to safe anaesthesia care, particularly for patients living in their rural and remote regions .This also needs to be addressed, particularly in the access of safe and timely anesthesia care. Large gaps in knowledge still need to be filled in order to find comprehensive solutions to global disparity. Collaboration and alliance among all countries for patient safety can certainly fill up these gaps to produce better outcomes.

Celebrating this day is a unique opportunity to advocate for anaesthesia safety on behalf of all patients. The slogan recommended by WHO for this year for World Patient Safety Day is “Speak up for Patient Safety”.

Let the anaesthesia community emphasize that access to safe anaesthesia care is a basic human right for all patients and: Speak up and team up for making anaesthesia care safe for all”.

 WFSA Safety and Quality of Practice Committee

 Further Resources


 

Faites-vous entendre et faites équipe pour rendre les soins d’anesthésie sûrs pour Tous pour la Journée mondiale de la sécurité des patients 2019


À compter de 2019, le 17 septembre a été désigné par l’organisation mondiale de la santé (OMS), Journée mondiale de la sécurité des patients. 1

Au cours de cette journée, l’OMS lancera une campagne mondiale de sensibilisation à la sécurité des patients et exhortez les gens à montrer leur engagement à rendre les soins de santé plus sûrs. L'objectif est de sensibiliser le monde entier à la sécurité des patients.

La Fédération mondiale des sociétés d'anesthésiologistes (WFSA) est la plus grande instance représentative et la plus importante alliance d'anesthésiologistes du monde entier. Elle est donc dans une position unique pour faire la différence. L’un de ses principaux domaines de travail est l’amélioration de la sécurité et de la qualité de la pratique de l’anesthésie au niveau mondial. 2

Elle est en liaison officielle avec l'OMS pour œuvrer dans ce sens. En 2018, l'OMS et la WFSA ont collaboré et publié les Normes internationales pour une pratique sécuritaire de l’anesthésie. 3

Parallèlement au plaidoyer, la WFSA s’emploie également à atteindre cet objectif par le biais de plusieurs autres programmes tels que SAFE Courses, la campagne SAFE-T, les bourses de formation de sous-spécialité et la publication de matériels éducatifs gratuits, tels que la revue à comité de lecture « Updates in Anesthesia » et tutoriels d'anesthésie de la semaine.

Bien que la sécurité de l'anesthésie ait montré une amélioration au cours de la dernière décennie, il existe encore une disparité mondiale significative. La mortalité liée à l'anesthésie est encore beaucoup plus élevée dans les pays à revenu faible et intermédiaire que dans les pays à revenu élevé. 4

La réduction des taux de mortalité dans les pays à revenu faible et intermédiaire nécessite un effort concentré de la part de la communauté mondiale de l'anesthésie. Dans de nombreux pays, en particulier dans certaines régions d’Afrique et d’Asie, les services de chirurgie et d’anesthésie sont sous-développés et présentent un risque important pour les patients. 5,6

Les problèmes auxquels sont confrontés les pays à revenu faible et intermédiaire comprennent la pénurie, la mauvaise répartition et la migration du personnel d’anesthésie, le manque d’équipements et de médicaments essentiels, une infrastructure inadéquate, ainsi que des problèmes de gouvernance. 7

Nous devons souligner le rôle important de l’anesthésie sans risque, dans la planification du système de santé dans ces pays en particulier, afin de progresser vers une amélioration globale de l’accès aux soins chirurgicaux. 8

Nous devons également nous concentrer sur la recherche en matière de pénuries de ressources dans les pays à faible revenu et à revenu intermédiaire, sans lesquels il sera difficile d’apporter des changements.

Les informations sur les facteurs structurels et facteurs liés aux processus, qui contribuent aux soins non sécuritaires, proviennent principalement des pays à revenu élevé. Même dans ces pays, l’accès à des soins d’anesthésie sans risque est inéquitable, en particulier pour les patients vivant dans des régions rurales et isolées. Ceci doit également être abordé, en particulier dans l’accès à des soins d’anesthésie sûrs et rapides. 

 Il reste encore à combler d'importantes lacunes dans les connaissances afin de trouver des solutions globales à la disparité mondiale. La collaboration et l'alliance entre tous les pays pour la sécurité des patients peuvent certainement combler ces lacunes et produire de meilleurs résultats.

Célébrer cette journée est une occasion unique de plaider, au nom de tous les patients, en faveur de la sécurité de l'anesthésie.

Le slogan recommandé par l'OMS cette année pour la Journée mondiale de la sécurité des patients est « Sécurité des patients : Faites-vous entendre ! ». Laissez la communauté de l'anesthésie souligner que l'accès à des soins d'anesthésie sûr est un droit humain fondamental pour tous les patients et : « Faites-vous entendre et faites équipe pour rendre les soins d’anesthésie sûrs pour Tous ».
Comité Sécurité et qualité des pratiques de la WFSA
Septembre 2019

Références


  1. Gelb AW et al (2018) World Health Organization-World Federation of Societies of Anaesthesiologists (WHO-WFSA) International Standards for Safe Practice of Anesthesia. Can J Anesth/J Can Anesth 2018; 65:698–708
  2. Bainbridge D, et al. (2012) Perioperative and anaesthetic-related mortality in developed and developing countries: a systematic review and meta-analysis. The Lancet; 380:1075–81
  3. Meghan P, et.al.(2019) Intraoperative Mortality in Malawi. Anesthesia & Analgesia: 128:1286-1291
  4. Sobhy S, et.al. (2016) Anesthesia related maternal mortality in low-income and middle-income countries: a systematic review and meta-analysis. The Lancet 4: e320-e327
  5. Walker IA, et.al(2014) Improving Anesthesia Safety in Low-Income Regions of the World. Curr Anesthesiol Rep; 4:90–99
  6. Khan F, Merry A. (2018) Improving Anesthesia Safety in Low-Resource Settings. Anesthesia & Analgesia 2018; 126:1312–1320.
  7. World Health Organization & World Alliance for Patient Safety. Research Priority Setting Working Group. (‎2008)‎. Summary of the evidence on patient safety : implications for research / Edited by Ashish Jha. World Health Organization

À propos de la WFSA


La WFSA réunit les anesthésiologistes pour améliorer les soins aux patients et leur permettre d'accéder à une anesthésie et à une médecine périopératoire sécurisées. Avec un réseau de centaines de milliers d’anesthésiologistes dans plus de 145 pays, la WFSA facilite l'apprentissage et promeut les normes les plus élevées en matière de soins des patients dans le monde. En savoir plus sur www.wfsahq.org | @wfsaorg




You can also access this statement in Arabic here.

Fund A Fellow

Ninadini Shrestha Photo 1 small

Help us to transform anaesthesia care in lower income countries

All donations made to Fund a Fellow will go directly towards enabling young leaders in anaesthesia to access these amazing training opportunities and improve outcomes for thousands of patients around the world.

DONATE NOW IN USD

DONATE NOW IN GBP